eSubmitIt Storefront > Product Details

Vivre et célébrer - Vol. 45 No 206 (Été 2011)
181-417R
Price: $12.00
:
Add to basket

Code : 181-417R
ISBN :
Product status : Available (Available)

Product description

Cliquez ici pour prendre connaissance du contenu et des auteurs de Vivre et célébrer, Été 2011.

La dimension humaine de(dans) la liturgie

Redisons-le encore et encore : la Pâque du Christ est la source même et le sommet de la vie liturgique de l’Église en prière. Cette prière est l’acte communautaire et personnel par lequel la Parole de Dieu prend corps dans la foi. Aussi, la liturgie concerne la vie humaine dans sa dimension corporelle, psychique, spirituelle, émotionnelle, rituelle. Aborder la dimension humaine de (dans) la liturgie, c’est admettre que croire et célébrer se conjuguent dans le sensible : formes, images, lumière, espaces, postures, chants… Une question se pose dès lors : dans l’exercice de la liturgie, tel geste, telle démarche, telle parole, telle disposition matérielle, tel chant, est-il de bon goût, est-il beau, est-il touchant, signifie-t-il la vie du Ressuscité ? Cette question appelle au discernement : il s’agit en fait d’explorer les conditions de justesse de cette incorporation de la foi dans le sensible pour authentifier la dimension humaine de (dans) liturgie, nous rappelant qu’aucune manifestation sensible ne dit le tout de la foi.

Ce numéro de Vivre et Célébrer qui annonce l’été présente dans son dossier quelques harmoniques de cette dimension humaine de(dans) la liturgie. D’abord, Michel Dansereau propose une réflexion à propos du corps dans la liturgie. Marie-José Poiré poursuit en présentant la ritualité liturgique par laquelle le corps garde une « mémoire vive » de la foi au Christ. Gaëtan Baillargeon décrit par la suite comment le corps est sollicité dans la célébration de l’eucharistie. Guy Lapointe présente le principe d’incarnation qui fonde l’acte liturgique. Enfin, la dimension humaine de la liturgie comportant une part de beauté, Jacques Houle esquisse ce qu’est une belle liturgie.

Dans ce numéro d’été, les Fiches de facture pratique présentent la justesse de certaines actions liturgiques : la collecte dominicale (silencieuse ou non !), le chant de la procession d’entrée, le ton de la prière universelle et la célébration de la Fête-Dieu sans procession !

Les Chroniques de ce numéro proposent l’exploration d’un sujet pas si simple qu’il n’y paraît : l’intégration de chants classiques dans la liturgie. Elles nous proposent également trois récits d’expérience : l’immense chantier de traduction littérale du Missel romain, l’utilisation du guide pastoral « Célébrations pour la vie des paroisses » deux ans après sa publication, et le récit de la fermeture d’une église en milieu urbain. Enfin, une chronique pleine de saveur et de joie redit à quel point la liturgie peut être drôle !

Que la liturgie célébrée au nom du Seigneur Jésus au cours de l’été qui vient vous rappelle la grâce d’être humain ! Bel été à tous.